Home page > Current events

Soutenance de thèse Nastassia Reyes

published on

Vous êtes cordialement invités à la soutenance de thèse de Nastassia Reyes
le 16 novembre 2017 à 14h à l’amphithéâtre Rouelle, Jardin des Plantes;
intitulée :

Anthropologie de l’environnement
À l’aune des politiques internationales et européennes.
Pratiques des pêcheurs méditerranéens et systèmes de gestion communautaire
Catalogne - Occitanie - Sicile

Composition du jury:

  • Mme. Doyon Sabrina, Professeure - Université de Laval à Québec, Rapportrice
  • Mme. Galletti Florence, Chargée de recherches - HDR - IRD, Rapportrice
  • Mme. Chlous Frédérique, Professeure - MNHN, Examinatrice
  • Mme. Deldrève Valérie, Chargée de recherches - HDR - IRSTEA, Examinatrice
  • M. Faget Daniel, Maître de conférences- HDR - Aix Marseille, Examinateur
  • M. Chaboud Christian, Anc. Chargé de recherches - IRD, Invité
  • M. Bahuchet Serge, Professeur - MNHN, Directeur de Thèse
  • M. Wahiche Jean-Dominique, Ingénieur de Recherches - HDR - MNHN, Directeur de Thèse

Résumé: Peut-on considérer que l’application des politiques internationales et européennes dans la gestion des pêches a fondamentalement affecté les pratiques et l’organisation sociale des pêcheurs à la petite pêche de Catalogne, d’Occitanie et de Sicile ? Cette thèse analyse les reconfigurations et les rapports de force qui se jouent à l’aune de la raréfaction des ressources marines et de l’institutionnalisation des droits d’accès aux ressources. Elle explore la rencontre entre les normes imposées par les politiques publiques des gestions internationales et européennes et les usages de la nature mis en œuvre dans des ports de pêche aux sociologies contrastées. En menant une ethnographie croisée auprès des pêcheurs et au sein d’une institution internationale de gestion des pêches, cette thèse s’est également intéressée au statut accordée à la pêche dans les prises de décisions politiques.

Ce travail s’ancre dans l’anthropologie de l’environnement, champs qui se propose d’étudier les interactions entre les hommes et les milieux dans lesquels ils évoluent. Mais à mesure que se fait plus évident le constat d’un monde qui se reconfigure, et pour rendre compte des expériences locales des pêcheurs et des enjeux globalisées, j’ai combiné des enquêtes ethnoécologiques et une analyse des textes juridiques à une approche en anthropologie de la globalisation.

Par cette approche, j’ai pu montrer comment les politiques publiques deviennent des composantes du local mais aussi comment les acteurs de la petite pêche façonnent, à différentes échelles, leur expérience du politique.