Home page > Current events

Soutenance de thèse Anouck Bessy

published on

Anouck Bessy soutiendra sa thèse intitulée :

"Dynamiques et devenirs de la Sierra Occidental de Jalisco (Mexique). Socio-anthropologie d’un projet de conservation de la biodiversité: le Paisaje Biocultural".

Le 20 décembre 2017 à l’amphithéâtre Jean Rouch du Musée de l’Homme (17 place du Trocadéro, Paris) à 14h00

Le jury sera composé de :

  • Mme Carrière Stéphanie, Chargée de Recherches, IRD, Montpellier, Rapportrice
  • Mme Joiris Véronique, Professeure, Université de Bruxelles (Belgique), Rapportrice
  • Mme Mercier Delphine, Chargée de Recherches, CNRS, Marseille, Examinatrice
  • M. Argueta Villamar Arturo, Professeur, Universidad Nacional Autónoma de México (Mexique), Examinateur
  • M. Billaud Jean-Paul, Directeur de Recherches Emérite, CNRS, Nanterre, Examinateur
  • M. Dumoulin Kervran David, Maître de Conférences, Université Paris III, Paris, Examinateur
  • M. Agrawal Arun, Professeur, University of Michigan (EUA), Directeur de thèse
  • M. Bahuchet Serge, Professeur, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris, Directeur de thèse

Résumé: (Summary ENG, Resumen ES)

Les changements globaux affectent aujourd’hui la biodiversité autant que les sociétés humaines qui la côtoient et la façonnent. Dans ce contexte, un nouveau modèle d’Aire Naturelle Protégée se construit au Mexique - pays de mégadiversité biologique et culturelle. Le Paisaje Biocultural, impulsé par la coopération franco-mexicaine vise à protéger la biodiversité par le développement durable des territoires ruraux. La région de la Sierra Occidental de Jalisco a été choisie pour tester ce modèle. La mise en œuvre d’une telle initiative interroge les moyens par lesquels elle négocie sa présence et mène à bien ses objectifs pour s’inscrire dans les dynamiques qui façonnent les relations entre les acteurs de cette région et leur environnement. Au travers d’une approche qui croise ethnoécologie et anthropologie du développement, cette thèse vise à décrire les relations à l’environnement des acteurs qui interagissent autour de la mise en œuvre de cette initiative ainsi que les dynamiques et les enjeux que révèlent leurs rencontres. Elle montre comment les forêts qui dominent la région sont impliquées dans des paysages agraires aux usages et aux représentations multiples, et s’inscrivent dans des dynamiques mondialisées- les flux migratoires vers les Etats-Unis et la sylviculture scientifique et communautaire - qui transforment les acteurs, les valeurs et les conditions d’accès aux ressources naturelles. L’analyse de la construction et de la mise en œuvre du Paisaje Biocultural révèle comment ces transformations sont négociées et comment elles s’inscrivent dans des enjeux de maîtrise des ressources naturelles et du territoire qui se déroulent au sein des logiques institutionnelles et sectorielles de l’intervention publique en milieu rural.

Mots-clés : Conservation de la biodiversité, migration, sylviculture communautaire, sociétés rancheras, Sierra Occidental de Jalisco (Mexique), Paisaje Biocultural.