Home page > Current events

Décès du Pr Claudine Friedberg

published on

Les membres de l’UMR Eco-Anthropologie et Ethnobiologie (département Homme et environnement) ont la très grande tristesse de vous informer du décès de notre collègue

Claudine Friedberg,
Professeure du muséum national d’histoire naturelle,
Attachée honoraire depuis 2002

survenu suite à une longue maladie vendredi 27 juillet, à l’âge de 85 ans.

Claudine Friedberg a développé une démarche anthropologique dans une perspective interdisciplinaire dans le domaine des relations sociétés/environnement : l’ethnoscience de l’ethnobotanique à l’ethnoécologie ; les savoirs locaux et les classifications populaires des objets naturels (surtout centrés sur les plantes).

Elle a contribué d’une manière décisive à la mise en place de méthodes d’étude des taxonomies botaniques populaires, permettant de révéler les principes de classification des espèces par les communautés locales. Cette réflexion épistémologique d’importance est basée sur son expérience de terrain, telle qu’exprimée dans son ouvrage majeur : Le savoir botanique des Bunaq, percevoir et classer dans le Haut Lamaknen (Timor, Indonésie) ; Mémoires du Muséum National d’Histoire Naturelle, 1990.

Entrée au Muséum en 1957 dans le laboratoire d’ethnobotanique, elle fut directrice de l’URA puis UMR (Muséum/CNRS) APSONAT (Appropriation et socialisation de la nature : savoirs, pratiques, représentations) de 1986 à 1998.

  • Claudine Friedberg a participé à la mise en place au Muséum des DEA interdisciplinaires ETES (Environnement, temps, espaces, sociétés) devenu ensuite EMTS (Environnement, milieux techniques sociétés).
  • Elle fut co-commissaire pour l’acte 3 de la Grande Galerie de l’Evolution : Impact de l’Homme sur l’Evolution.
  • Claudine Friedberg a participé à la création de la revue interdisciplinaire Natures, Sciences, Sociétés à partir de 1992. Depuis, membre du comité de rédaction et du conseil d’administration de l’Association NSS-Dialogue, éditrice de la Revue jusqu’en 2011.

Claudine Friedberg faisait des recherches à Timor Leste, en particulier sur l’histoire du peuplement de l’île, l’évolution de l’agriculture et des rituels associés ; le rôle, dans l’économie locale, de l’agroforesterie et de diverses plantes appartenant à un stock ancien de cultivars, tout particulièrement dans l’ethnie Bunaq, dont elle était la spécialiste renommée et incontestée.

Elle préparait également avec la linguiste A. Schapper la publication d’un dictionnaire bunaq/indonésien/anglais.

Claudine Friedberg a réuni un herbier très important comportant des spécimens de plantes récoltées au Pérou et en Indonésie, utilisées pour leurs usages thérapeutiques ou dans les offrandes. C’est l’un des ensembles les plus importants de la collection d’ethnobotanique du MNHN.

Elle était très attentive au rôle joué par le Muséum, au cours des 60 dernières années, dans les recherches en Sciences de l’homme sur les relations entre les sociétés et les écosystèmes dans lesquelles elles vivent et plus spécialement avec la biodiversité, rôle pour lequel elle a conservé des archives conséquentes.

Terrains de recherche:

  • Nord du Pérou : techniques thérapeutiques, plantes médicinales et plantes hallucinogènes (Trichocereus pachanoï et Banisteriopsis ssp.).
  • Indonésie (Timor (NTT), Bali (les plantes dans les offrandes et les techniques thérapeutiques), Seram, Sulawesi).
  • France (Parc naturel des Cévennes et Gâtinais). Elle a également encadré des étudiants et dirigé des thèses dans plusieurs régions du Mexique, Inde du Sud et Indonésie.

Postscript :

Dernier ouvrage : 2017 - « The enigmas of Timorese history and manipulations of mythical narratives by local societies: the example of Bunaq-language populations. », in Crossing Histories and Ethnographies : anthropology and the colonial archive in East Timor, in Ricardo Roque (ed.), Editions Berghan.