Accueil du site > Manifestations > Séminaires & journées d’étude > Archives Séminaires & journées d’étude > IEC

Novembre 2008 - Thierry HOQUET

publié le , mis à jour le

Novembre 2008 - Thierry HOQUET

Pour un dialogue interdisciplinaire au carrefour des sciences de la vie et des sciences humaines

L’intérêt scientifique et sociétal de ce thème concerne certaines recherches menées sur le sexe et les systèmes de genre.
Le séminaire s’adresse à un public large de doctoctorant-e-s, de post-doctoctorant-e-s, de chercheur-e-s et de personnes de diverses structures impliquées dans les problématiques du genre.
Dans le cadre d’un échange interdisciplinaire, le séminaire sera animé alternativement par des chercheur-e-s des sciences de la vie et des sciences de l’Homme et de la Société.
Le dialogue établi devrait souligner la diversité des approches et permettre de formuler un certain nombre d’interrogations épistémologiques.
La distinction rigoureuse entre sexe et genre devrait notamment montrer ce qui dans la notion commune, comme dans la notion savante, du sexe, relève en fait du genre.

Dernier séminaire : 20 novembre 2008

« Virilité et masculinité : une histoire naturelle de l’homme ? »

par Thierry HOQUET
Maitre de Conférence à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

La virilité est souvent associée à une qualité des « mâles ». Pourtant, est-elle si évidemment superposable à la masculinité ? La recherche du fondement biologique de la virilité invite à s’interroger sur ce que c’est qu’une « histoire naturelle de l’homme », comprise non comme l’histoire de l’humanité, mais comme l’histoire du sexe masculin. Autrement dit, qu’est-ce que donner un corps à un homme ? L’exposé convoquera des éléments empruntés à la biologie, mais aussi au cinéma et à la photographie : on circulera de l’apparence anatomique, fixée dans les représentations canoniques du corps masculin, à ses fondements biologiques supposés, tapis jusque dans la structure des gamètes masculins : le spermatozoïde, décrit comme dynamique et audacieux, par opposition à l’ovule, vaste et passive réserve nutritive.

Mais précisément, qu’est-ce qui se joue dans ces représentations ? Il ne faut pas oublier que la virilité, avant d’être la propriété du corps mâle, est une qualité qui caractérisait les martyrs et les saints. L’examen du « corps viril » invite donc en retour à interroger l’assimilation du viril au masculine

Publications :

- Buffon illustré. Les gravures de l’Histoire naturelle (1749-1767). Éditions du MNHN, coll. Archives, 2007
- Buffon/Linné - Éternels rivaux de la biologie ? Paris, Dunod, collection Quai des Sciences, 2007
- Darwin contre Darwin. À paraître 2009, Le Seuil, Collection « L’Ordre philosophique »
- La virilité, à paraître 2009, Larousse (Collection Osez philosophe

Responsables du séminaire

Evelyne PEYRE (Chargée de recherche au CNRS, Éco-anthropologie et Ethnobiologie)
Joëlle WIELS (Directrice de Recherche au CNRS, Immuno-généticienne, Institut Gustave Roussy)

Informations pratiques

- Contacts : peyre@mnhn.fr, wiels@igr.fr, Institut Emilie du Châtelet

- Lieu et heures : Amphithéâtre de la Galerie de Paléontologie, Jardin des Plantes, rue Cuvier, Paris 05.
de 14h à 17h, le dernier jeudi de chaque mois.