Accueil du site > Manifestations > Séminaires & journées d’étude > Archives Séminaires & journées d’étude > IEC

Mars 2009 - Michel KREUTZER

publié le , mis à jour le

Mars 2009 - Michel KREUTZER

Pour un dialogue interdisciplinaire au carrefour des sciences de la vie et des sciences humaines

L’intérêt scientifique et sociétal de ce thème concerne certaines recherches menées sur le sexe et les systèmes de genre.
Le séminaire s’adresse à un public large de doctoctorant-e-s, de post-doctoctorant-e-s, de chercheur-e-s et de personnes de diverses structures impliquées dans les problématiques du genre.
Dans le cadre d’un échange interdisciplinaire, le séminaire sera animé alternativement par des chercheur-e-s des sciences de la vie et des sciences de l’Homme et de la Société.
Le dialogue établi devrait souligner la diversité des approches et permettre de formuler un certain nombre d’interrogations épistémologiques.
La distinction rigoureuse entre sexe et genre devrait notamment montrer ce qui dans la notion commune, comme dans la notion savante, du sexe, relève en fait du genre.

Prochain séminaire du 26 mars 2009

Suite aux développements actuels du mouvement dans l’Enseignement supérieur et la Recherche, nous avons décidé, en accord avec Michel Kreutzer, de reporter la séance du séminaire "Sexe et genre"au jeudi 26 mars 2009.

« Les animaux ont-ils un genre ? »

par Michel KREUTZER
Éthologue, Professeur des Universités, Laboratoire d’Éthologie & Cognition Comparées (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Chez l’Humain, les études sur le genre se sont depuis de nombreuses années « émancipées » de celles sur le sexe. Chez l’animal, le sexe fait l’objet de nombreuses études mais le genre est une question si peu étudiée que l’on pourrait même se demander si cela a un sens de l’évoquer.
La notion de Masculin/Féminin ne serait-elle pas alors plus dans l’œil de celui qui regarde que dans la nature ‘objective’ des comportements animaux ?

Les sciences de la nature ont bien étudié la diversité des mécanismes qui déterminent le sexe chez l’animal et les fonctions reproductrices des porteurs d’ovules et de spermatozoïdes ; pour ces processus, le terme de sexe convient donc sans doute bien. Mais quand on aborde l’étude de la diversité, des fonctions sociales, des activités coopératives et conflictuelles entre « Mâles et Femelles », des comportements parentaux, la notion de genre pourrait là prendre sens.

Nous rechercherons s’il est possible de définir pour les vertébrés dans leur ensemble ou pour les seuls oiseaux, par exemple, une fonction masculine ou bien féminine. Il nous apparaît que le couple « Féminin/Masculin » et la définition des rôles de chacun devraient être définis pour chaque espèce, et que la variabilité des rôles au sein de chaque espèce mériterait des études plus approfondies.
Ce sont là les points que nous développerons et les questions que nous nous poserons.

Publications :

Articles généraux :

- Kreutzer, M. (2004), « Female canaries are especially responsive to ’sexy’ songs ». In Nature’s Music. The science of birdsong, sous la direction de P. Marler & H. Slabbekoorn. Elsevier Academic Press.

- Kreutzer, M & J. Vauclair (2004), « La cognition animale au carrefour de l’éthologie et de la psychologie ». In L’Ethologie Cognitive, sous la direction de J. Vauclair & M. Kreutzer, Ed. MSH Paris.

Articles spécialisés en collaboration :

- Bruckert, L., Liénard, J.S., Lacroix, A., Kreutzer., M. & Leboucher G. (2006), « Women use voice parameters to assess men’s characteristics ». Proceedings of the Royal Society London, B., 273, 83-89.

- Draganoiu T., Nagle L., Kreutzer M., (2002), « Directional female preference for an exaggerated male trait in canary (Serinus canaria) song ». Proceedings of the Royal Society London, 269, 2525-2531.
article en ligne

Prochaine séance :

26 mars 2009 : Joëlle Wiels, biologiste, Directrice de recherche au CNRS, laboratoire Interactions moléculaires et cancer, Institut Gustave Roussy, Villejuif

« Détermination génétique du sexe : complexité biologique contre normes de genre »

Responsables du séminaire

Evelyne PEYRE (Chargée de recherche au CNRS, Éco-anthropologie et Ethnobiologie)
Joëlle WIELS (Directrice de Recherche au CNRS, Immuno-généticienne, Institut Gustave Roussy)

Informations pratiques

- Contacts : peyre@mnhn.fr, wiels@igr.fr, Institut Emilie du Châtelet

- Lieu et heures : Amphithéâtre de la Galerie de Paléontologie, Jardin des Plantes, rue Cuvier, Paris 05.
de 14h à 17h, le dernier jeudi de chaque mois.