Accueil du site > Manifestations > Séminaires & journées d’étude > Archives Séminaires & journées d’étude > IEC

Novembre 2009 - Pascal HUGUET

publié le , mis à jour le

Novembre 2009 - Pascal HUGUET

Pour un dialogue interdisciplinaire au carrefour des sciences de la vie et des sciences humaines

Jeudi 26 novembre 2009, de 14h à 16h, Jardin des Plantes, Amphithéâtre de Paléontologie, 2 rue Buffon, 75005 Paris :

Pascal HUGUET, Docteur en Psychologie Sociale, Directeur de Recherche au CNRS, Membre du Comité National de la Recherche Scientifique, Directeur de l’équipe « Comportement et Contexte », Pôle 3C : Comportement-Cerveau-Cognition, UMR CNRS 6146 & Université de Provence, Marseille.

« Femmes, mathématiques et habiletés spatiales : Étude expérimentale de deux stéréotypes »

Les différences de sexe en faveur des garçons et des hommes en mathématiques et en matière de compétences visuo-spatiales font débat depuis longtemps dans la littérature scientifique internationale (de la psychologie expérimentale d’orientation cognitive, sociale, ou développementale, aux neurosciences intégratives).

Depuis une quinzaine d’années, les travaux de la psychologie sociale expérimentale permettent d’attribuer ces différences à l’intervention de stéréotypes de genre éminemment défavorables aux filles et aux femmes dans les domaines considérés.
Ces stéréotypes, qui qualifient négativement le genre féminin, sont aussi susceptibles d’interférer au moins momentanément avec les fonctionnements cognitifs des personnes ainsi stigmatisées. Un solide cercle vicieux se forme où les stéréotypes produisent de toutes pièces une réalité qui, de facto, les naturalise et donc en renforce la légitimité.

Les résultats expérimentaux présentés dans cette conférence montrent ce phénomène
— chez des enfants en situation scolaire, y compris chez ceux dont le discours sur les compétences comparées des deux sexes s’avère contre-stéréotypique,
— chez de jeunes adultes ingénieurs ou issus de classes préparatoires option mathématiques dont la réussite dans les domaines stéréotypés est évidente, mais qui manifestement demeurent vulnérables aux stéréotypes en question.

Ces résultats contribuent aujourd’hui à falsifier l’hypothèse neurobiologique d’une supériorité intrinsèque des hommes et des garçons dans les deux domaines considérés. Des pistes de réflexion pour l’action dans le champ éducatif seront suggérées.

 

Publications sur le sujet

- Huguet, P. , & Kuyper, H. (2008). Applying Social Psychology to the Classroom. In L. Steg, B. Buunk, B., & T. Rothengatter (Eds.), Applied Social Psychology : Understanding and Managing Social Problems (pp. 162-183). Cambridge University Press.

- Huguet, P., & Régner, I. (2009). Counter-stereotypic beliefs in math do not protect school girls from stereotype threat. Journal of Experimental Social Psychology, 45, 1024-1027.

- Huguet, P., & Régner, I. (2007). Stereotype threat among schoolgirls in quasi-ordinary classroom circumstances. Journal of Educational Psychology, 99, 545–560.

 

Prochaine séance

17 décembre 2009 : Anaïs BOHUON, Historienne du sport, enseignante à l’Université de Reims.

« Sport, sexe et genre : test de féminité et bouleversement de l’éthique sportive »

Responsables du séminaire

Evelyne PEYRE (Chargée de recherche au CNRS, Éco-anthropologie et Ethnobiologie)
Joëlle WIELS (Directrice de Recherche au CNRS, Immuno-généticienne, Institut Gustave Roussy)

Informations pratiques

- Contacts : peyre@mnhn.fr, wiels@igr.fr, Institut Emilie du Châtelet

- Lieu et heures : Amphithéâtre de la Galerie de Paléontologie, Jardin des Plantes, rue Cuvier, Paris 05.
de 14h à 17h, le dernier jeudi de chaque mois.