Accueil du site > Pages personnelles > Demeulenaere Élise

DEMEULENAERE Elise

Muséum national d’Histoire naturelle, site du Jardin des plantes, 5ème arr. de Paris

par Demeulenaere Élise - publié le , mis à jour le

 

Statut
- Chargée de recherche au CNRS
Section 38 (Anthropologie et étude comparative des sociétés contemporaines)
- Equipe de recherche : Anthropologie et politiques de la nature

 

Contact
elise.demeulenaere[@]mnhn.fr
01 40 79 34 28
Site : 43 rue Buffon, 75005 Paris, Bâtiment 51, RDC droite

Thèmes de recherche

Après une thèse en ethnobiologie / anthropologie de l’environnement au Muséum national d’Histoire naturelle, Elise Demeulenaere a fait un post-doctorat dans un laboratoire de sociologie des sciences (INRA SenS). Actuellement elle inscrit ses recherches dans le champ de l’anthropologie environnementale. Sa démarche s’attache à replacer les savoirs et savoir-faire naturalistes locaux des sociétés ou groupes sociaux étudiés, dans les contextes (sociaux, réglementaires, politiques, scientifiques) dans lesquels ils se forment et sont mobilisés. Elle s’attache à développer des recherches sur la gouvernance de l’environnement ou du vivant qui rendent compte de la diversité des expériences locales des milieux. Pour cela, elle emprunte à différents courants, parmi lesquels l’anthropologie de la nature, la sociologie des sciences, la sociologie des controverses environnementales…

Elle a travaillé ou travaille sur les thèmes suivants :
- Perceptions locales d’un paysage culturel classé sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO (Konso, Ethiopie)
- Mouvements de réappropriation paysanne des semences (Réseau Semences Paysannes, France), en lien les évolutions du cadre réglementaire et de la gouvernance des ressources génétiques cultivées.
- Savoirs et techniques mobilisés dans les différents modèles d’écologisation de l’agriculture en compétition dans les arènes internationales.
- Formes d’engagement des publics dans des dispositifs participatifs de recueil de données sur la biodiversité.
- Régimes de savoirs liés à l’institutionnalisation de l’agro-écologie
- Formes de gestion et d’appropriation de la microbiodiversité fromagère.

Mots clés - Agrobiodiversité, écologisation de l’agriculture, perception de l’environnement, construction et confrontation des savoirs sur le vivant, recherche participative.

Projets de recherche

  • 2007-2009 : projet financé par le BRG, sur les complémentarités entre la conservation statique en collection, et la conservation dynamique à la ferme (resp. I. Goldringer).
  • 2011-2014 : ECOVERIO, projet de suivi collaboratif de la conférence Rio+20 (resp. J. Foyer). Suivi des questions agricoles.
  • 2012-2014 : "tiers veilleur" dans programme REPERE, Ministère de l’Ecologie
  • 2011-2014 : NETSEED sur les réseaux de partage de semences (resp. D. McKey).
  • 2012-2015 : LEVANA, financement Ministère de l’Ecologie - programme DIVA 3 (resp. Fr. Archaux). Volet sciences sociales sur les "observatoires participatifs de la biodiversité", à partir du cas des papillons.
  • 2016-2020 : IDAE (« Institutionnalisation des agro-écologies »), financement ANR (resp. X. Arnauld de Sartre). Responsable du WP4, sur les recompositions des savoirs (avec J. Blanc).
  • 2016-2017 : REPASTOL (« Revisiter l’évidence pasteurienne »), projet INRA-CIRAD, pour identifier les enjeux autour de la production/ commercialisation/consommation des fromages au lait cru. Axe de travail sur les formes de gestion et d’appropriation de la microbiodiversité fromagère.

Autres activités

Principaux enseignements
- Module "Savoirs, techniques et innovations en agriculture - perspectives d’anthropologie des connaissances", Master 2 EDTS Muséum / AgroParisTech (avec M. Barbier)
- Module "Introduction aux humanités environnementales", cohabilité par le Master EDTS du Muséum et le Master de l’EHESS (avec W. Feuerhahn et L. Semal). [Archives 2013-2014 ;2014-2015 ; 2015-2016]

Animation de la recherche ; responsabilités collectives
- Responsable de l’équipe Anthropologie et politique(s) de la nature
- Organisatrice du Séminaire d’Equipe.
- Co-organisatrice du séminaire « Gouverner le vivant - Savoirs, Cultures et Politique de la Biodiversité ». Programme 2014-2016 Archives 2010-2011 /2011-2012 /2012-2013 /2013-2014
- Responsable (avec Fr. Jiguet) de l’Action Thématique Muséum "Savoirs naturalistes, Expertise, et Politiques de la Biodiversité" (2014 / 2015)
- Portail des Humanités environnementales
- Associate Editor de Conservation & Society (depuis 2013)
- Comité de rédaction de la Revue d’Anthropologie des Connaissances (depuis 2017)
- Lecteur-arbitre régulier pour Nature, Sciences, Sociétés ; VertigO ; Journal of Agricultural and Environmental Ethics...

Publications récentes / Sélection de publications

- Demeulenaere É., 2018, « ‘Free our seeds !’ Strategies of farmers’ movements to reappropriate seeds », in F. Girard & C. Frison (eds.), The Commons, Plant Breeding and Agricultural Research : Challenges for Food Security and Agrobiodiversity, Routledge (Earthscan Food and Agriculture), p. 210-225.

- Demeulenaere É., P. Rivière, A. Hyacinthe, R. Balthassat, S. Baltazar, J.-S. Gascuel, J. Lacanette, H. Montaz, S. Pin, O. Ranke, E. Serpolay-Besson, M. Thomas, G. Van Frank, C. Vindras-Fouillet, M. Vanoverschelde, I. Goldringer, 2017, « La sélection participative à l’épreuve du changement d’échelle. Trajectoire d’une collaboration entre paysans sélectionneurs et généticiens de terrain », Natures Sciences Sociétés, 25/4 (Des recherches participatives dans la production des savoirs liés à l’environnement), p. 336-346.


- Blanc G., Demeulenaere É., Feuerhahn W. (dir.), 2017, Humanités environnementales. Enquêtes et contre-enquêtes. Paris, Publications de la Sorbonne.
— > auteure du chapitre : « L’anthropologie au-delà de l’anthropos. Un récit par les marges de la discipline », p. 43-73. Fichier auteur

- Demeulenaere É., 2016, « Les terrains globalisés de l’inscription d’un Paysage culturel. Patrimoine mondial et bioculturalité en Éthiopie », Terrains & Théories [en ligne], 5/2016 (Les terrains du global). URL : http://teth.revues.org/787. DOI : 10.4000/teth.787

- Deschamps S., Demeulenaere É., 2015, « L’Observatoire Agricole de la Biodiversité. Vers un ré-ancrage des pratiques dans leur milieu », Etudes rurales, 195 (Le monde des inventaires naturalistes), p. 109-126.

- Demeulenaere É., 2014, A Political Ontology of Seeds. The transformative Frictions of a farmers’ movement in Europe, Focaal - Journal of Global and Historical Anthropology, 69 (Seeds — Grown, governed, and contested), p. 45-61. pre-print

- Demeulenaere É., 2013, « Les semences entre critique et expérience. Les ressorts pratiques d’une contestation paysanne », Revue d’Etudes en Agriculture et Environnement, 94(4), p. 421-441. URL : http://www.necplus.eu/repo_A24VcbTV

- Demeulenaere É., Goulet F., 2012, « Du singulier au collectif. Agriculteurs et objets de la nature dans les réseaux d’agricultures " alternatives " », Terrains et Travaux, 20 (Aux bords du champs. Agriculture et sociétés contemporaines), p. 121-138.

- Demeulenaere É., Bonneuil C., 2011, « Des semences en partage. Construction sociale et identitaire d’un collectif "paysan" autour de pratiques semencières alternatives », Techniques et culture, 57/2, p. 202-221.

- Demeulenaere É., Bonneuil C., 2010, « Cultiver la biodiversité. Semences et identité paysanne », in Hervieu B., Mayer N., Müller P. Purseigle F., & J. Rémy. Les mondes agricoles en politique. De la fin des paysans au retour de la question agricole, Presses de Sciences Po, p. 73-92.


- Lamarque P., Demeulenaere É., 2010, Le roi ne meurt jamais / The King never Dies, Lussas, Doc Net Films Editions. DVD, sous-titres français / English subtitles, 73 min.

 

- Bonneuil C., Demeulenaere É., 2007, « Une génétique de pair à pair ? L’émergence de la sélection participative », in F. Charvolin, A. Micoud et L. K. Nyhart, Les sciences citoyennes. Vigilance collective et rapport entre profane et scientifique dans les sciences naturalistes, Aube, p. 122-147.

 

Voir en ligne : Liste exhaustive des publications