Accueil du site > Pages personnelles > Aimé Carla

Carla Aimé

MNHN, Musée de l’Homme, Place du Trocadéro

publié le , mis à jour le

This page in English

Statut : doctorante

Contact : aime@mnhn.fr

Site : Jardin des Plantes, rue Buffon

 

Équipe de recherche
- Génétique des populations

Thèmes interdisciplinaires de recherche
- Génétique des Populations
- Anthropologie Biologique
- Statistiques
- Modélisation

Présentation
Le travail de thèse de Carla Aimé consiste à inférer la démographie passée de populations humaines à partir de données génétiques actuelles, afin de reconstituer l’Histoire démographique de ces populations. Elle analyse également les liens entre démographie, génétique et mode de vie en comparant populations nomades et sédentaires. En effet, les données issues de l’archéologie et de la paléo-anthropologie suggèrent des expansions plus importantes dans les populations sédentaires depuis le néolithique. La génétique pourrait apporter des informations complémentaires à ce sujet, notamment grâce aux méthodes basées sur la théorie de la coalescence (Kingman, 1982).

_Thèse soutenue le 17/09/2013 _Inférence des processus démographiques passés à partir de différents marqueurs génétiques pour des populations humaines aux modes de vie contrastés

_Résumé _Reconstruire l’histoire démographique de notre espèce est un défi pour de nombreuses disciplines. Notamment, l’émergence de l’agriculture et de l’élevage au Néolithique est largement considérée par les archéologues et paléoanthropologues comme le déclencheur des grandes expansions démographiques. A l’inverse, peu d’études de génétique des populations ont détecté des traces d’expansions néolithiques dans le polymorphisme génétique actuel, soulignant plutôt des expansions plus anciennes (Paléolithique moyen ou supérieur). Ici, nous avons inféré l’histoire démographique de populations d’Afrique et d’Eurasie aux modes de vie contrastés, à l’aide de plusieurs méthodes issues de la théorie de la coalescence appliquées à différents marqueurs génétiques. _L’analyse de séquences autosomales et mitochondriales révèle une première expansion au Paléolithique, excepté chez les ancêtres des chasseurs-cueilleurs actuels en Afrique. Grâce aux microsatellites autosomaux, nous démontrons également une deuxième phase d’expansion plus récente, compatible avec la transition néolithique, chez les populations d’agriculteurs sédentaires mais pas chez les populations d’éleveurs nomades. Nous avons également montré que les processus de migration et d’isolation peuvent influencer dans une certaine mesure les inférences démographiques pour certaines populations. Enfin des analyses sur données simulées nous ont permis de tester les méthodes utilisées et ont confirmé le fait que, dans le cas de deux expansions successives au cours du temps, les données de séquences tendront à nous renseigner sur l’évènement le plus ancien tandis que les données microsatellites dévoileront l’évènement le plus récent.

Directeur
Frédéric Austerlitz, Directeur de recherche CNRS

Jury
Mr Dominique Higuet (examinateur), Professeur de l’Université Paris 6 UPMC. _Mr Viktor Cerny (rapporteur), Professeur à l’Université Charles de Prague. _Mr Michaël Blum (rapporteur), Chargé de recherches CNRS. _Mr Etienne Klein (examinateur),Directeur de recherche INRA _Mme Evelyne Heyer (examinatrice), Professeure au MNHN.

Article en cours d’écriture
“Demographic inferences from genetic data in human populations : do differences in past expansion signals reflect differences in ways of life ?” Aimé C., Laval G., Patin E., Verdu P., Ségurel L., Chaix R., Quintana-Murci L., Heyer E., Austerlitz F.

Articles publiés portant sur de précédents travaux
- Stage de master 1 (Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive, Montpellier) : Lambrechts M., Aimé C., et al., 2011. ”Total nest height and breeding success in first and replacement clutches : an experimental study in blue tits.” J. Ornithol. 153 : 173-179.
- Stage de Master 2 (Laboratoire génétique et évolution des populations végétales, Lille) : Brachi B, Aimé C, et al., 2012. Adaptive Value of Phenological Traits in Stressful Environments : Predictions Based on Seed Production and Laboratory Natural Selection. PLoS ONE 7(3) : e32069. doi:10.1371/journal.pone.0032069.

École doctorale : Diversité du Vivant, Paris VI. Dir. Frédéric Austerlitz