Accueil du site > Pages personnelles > Tarnaud Laurent

TARNAUD Laurent

publié le , mis à jour le

Statut : Chercheur associé

Équipe de recherche
- Eco-ethology and cognitive ethology : Primates non humains et environnement




THÉMATIQUES DE RECHERCHE

Acquisition précoce des comportements alimentaires des primates

  • Étude des déterminants ontogénétiques précoces, sociaux et nutritionnels de l’acquisition des comportements et habitudes alimentaires des jeunes primates non-humains et des apprentissages alimentaires associés à l’origine des préférences et traditions alimentaires chez l’adulte. Approche comparative.
  • Étude des phases de développement et vitesses de maturation physiologique, sociale et comportementale des individus (traits d’histoire de vie),
  • Étude des transmissions intergénérationnelles des comportements et habitudes alimentaires en estimant les transferts alimentaires et influences comportementales en provenance des congénères (mères, fratries, aînés non apparentés),
  • Étude des apprentissages précoces individuels et sociaux favorisant l’acquisition des comportements alimentaires et dont certains relèvent de tâches complexes pour accéder à des nourritures non immédiatement accessibles,
  • Étude de l’influence des teneurs nutritionnels et en fibres et des teneurs en composés secondaires des aliments sur les sélections alimentaires des jeunes primates,
  • Étude des stratégies alimentaires des primates : Qualité nutritionnelle et biomasse des primates testées selon la méthode des marqueurs isotopiques, Études comparatives dans une perspective évolutionniste de 5 espèces de primates (prosimiens et simien) dans 4 sites d’études (sud-est et nord-ouest de Madagascar, Mayotte, Japon), Utilisation des primates non-humains comme modèle animal pour l’enfant.

Eco-éthologie de la conservation

  • Interaction Homme-Primates et Conservation, Dynamique écologique des lémuriens bruns en milieu anthropisé (agroforêt) et en compétition alimentaire avec l’homme
  • Étude transversale en écologie comportementale, en écologie de la conservation et en Sciences Humaines (anthropologie et sociologie) portant sur la place des milieux agroforestiers dans la dynamique écologie des lémuriens bruns dans un contexte de fragmentation des habitats et de compétition pour les ressources vivrières issues des agroforêts. Cette étude concilie une approche en écologie comportementale et une approche anthropologique et sociologique. L’objectif de cette approche est double : 1) Déterminer les paramètres environnementaux issus de l’anthropisation des milieux impactant l’écologie d’un primate opportuniste et le rôle jouer par les agroforêts dans la dynamique écologique de ce primate, 2) Redynamiser la politique de conservation des lémuriens bruns à Mayotte alors que l’espèce est protégée mais que son statut patrimonial a évolué « d’animal humanisé » (un homme transformé en animal suite à la transgression d’un tabou alimentaire) et donc toléré à celui de curiosité et, surtout, de peste animale.

Cette approche est complétée par ma collaboration aux études menées sous la direction de B. Simmen (UMR 7206) et B. Riéra (UMR 7179) pour la Conservation et gestion des écosystèmes de l’ouest de Madagascar. Notre objectif est, ici, de structurer une approche interdisciplinaire (Écologie comportementale, anthropologie) pour améliorer notre compréhension des interactions entre les milieux naturels et les espèces sauvages et déterminer l’impact des perceptions culturelles des milieux et des espèces sur la conservation de ces milieux et espèces. Le terrain est la Station Forestières à Usages Multiples d’Antréma (Nord-ouest de Madagascar) gérée par le MNHN. C’est une mosaïque d’écosystèmes intégrant des villages.

Je participe à la Réhabilitation d’une population de lémuriens bruns en milieu forestier d’une population semi-captive de lémuriens bruns approvisionnés (réserve naturelle de l’îlot Mbouzi, Mayotte) selon une approche éco-éthologique. Cette étude commencée en 2009 a porté sur une situation largement médiatisée localement et ponctuellement au niveau national jusqu’en 2013. Il a été nécessaire de gérer la communication avec la presse écrite et radiophonique.


PBLICATIONS RECENTES

Tarnaud L (2014). Structuration des comportements alimentaires chez ’’homme. Apport comparé des modèles primates non humains (How do humans acquire their adult feeding pattern s ? What non-human primates can tell us). Bulletin et Mémoires de la Société ’’Anthropologie de Paris.10.1007/s13219-014-0109-y

Tarnaud L (2014). Le lémurien brun de Mayotte, Espèce patrimoniale. Atlas des risques naturels et des vulnérabilités territoriales de Mayotte, Léone F (Ed), Collection "Géorisques", hors-série, PULM, Montpellier, 176 pages, ISBN 978-2-36781-107-9, pp 58-61.

Rasamimanana H, Razafindramanana J, Mertl-Millhollen AS, Blumenfeld-Jones K, Raharison SM, Tsaramanana DR, Razoliharisao V Tarnaud L (2013). Berenty Reserv : Interaction among the diurnal lemurs species and the gallery forest. In Leapin Ahea  : Advances in prosimian biology, Masters J, Gamba M, Génin F, Tuttle R (Eds). Pp 361-368.

Tarnaud L (2012) .Le lémurien brun et le lémurien mongoz, espèces migrantes depuis Madagascar. In Charpentier M, Aïnouddine S (Editeurs), "Etudes sur ’’archipel des Comores". Les Naturalistes, Environnement et Patrimoine de Mayotte, Mayotte. pp 38-47. 

Simmen B Tarnaud L, Hladik A (2012). Leaf nutritional quality as a predictor of primate biomass e : further evidence of an ecological anomaly within prosimien communities in Madagascar. Journal of Tropical Ecology, 2 8 : 141-151.

Pasquet P, Hladik CM Tarnaud L (2011). Évolution des perceptions gustatives. Biofutur, 11 : 40-44.

Tonabel J, Tattersall I, Simmen B Tarnaud L (2011). Decline and structural changes in the population and groups of the Mayotte brown lemur (Eulemur fulvus). Oryx, 4  : 608-614.

Simmen B Tarnaud L (2011). Utilisation des sécrétions de myriapodes chez les lémurs et les sapajou  : fonction urative ou signalisation social  ? Revue de primatologie [En ligne], 3 | 2011.

Tarnaud L, Garcia C, Krief S, Simmen B (2010). Apports nutritionnels, dépense et bilan énergétiques chez ’’homme et les primates non-humain  : aspects méthodologiques. Revue de primatologie [En ligne], 2 | 2010.

Vulgarisation

Tarnaud L (2014). Le lémurien de Mayotte. Patrimoines de Mayotte. Di  : Mésas T, Association Les Lumières de la Francophonie. La Primaube, France, pp 462-471.

Tarnaud L. (2013). Ecologie et comportement des Yakuzarus, macaque de Yakushima. Regard 41, Société Française ’’Ecologie.

Tarnaud L. (2012). Les Yakuzaru  : macaques de ’’île montagne. Magazine Espèce 6  : 14-21.

Tarnaud L, Harpet C (2012). Des lémuriens et des Hommes. Magazine Espèce 5  : 32-37.

Tarnaud et al. (2012). Le maki de Mayotte (En collaboration avec Tattersal I, Mittermeier R, Roeder JJ, Lefaux B, Langrand O, Harpet C, Tonnabel J). Univers Maoré (16  : 48 pages.

Tarnaud L. (2011). Makis de Mayotte. Magazine Espèce (1  : 23-25.