Accueil du site > Pages personnelles > Le Bomin Sylvie

Diversité musicale des populations pygmées

par Le Bomin Sylvie - publié le

Les patrimoines musicaux des populations pygmées du Gabon témoignent de leur parcours de migration. En effet, tout en conservant des pratiques musicales qui leur sont propres, essentiellement liées à l’activité de chasse,elles ont emprunté différentes pratiques rituelles aux populations qu’elles ont rencontrées au fur et à mesure de leurs déplacements. C’est ainsi qu’au niveau des répertoires, on retrouve une première couche qui leur est propre puis différentes couches de répertoires acquis auprès des populations non pygmées avec lesquelles elles ont vécues. Du point de vue des traits musicaux particuliers qui ont fait la « marque » des musiques pygmées connues depuis le milieu du XXème siècle, polyphonie vocale en contrepoint avec la technique du yodel, ils ne sont présents qu’à l’état de traces et non partagés par l’ensemble des groupes pygmées rencontrés. Il existe en fait une très grande diversité des pratiques musicales, les points communs étant davantage liés à des emprunts communs aux populations ongom sur différents points du territoire qu’à des pratiques musicales auxquelles on pourrait attribuer une origine commune pygmée.